tahiti1

Rencontre avec Lucie et Edouard, installés à Tahiti

Originaires respectivement du bassin d’Arcachon et de Toulon, Lucie et Edouard sont partis, en décembre 2015, tenter l’aventure très loin de l’Hexagone. Destination Tahiti, en Polynésie française, à la recherche d’un travail, mais également d’une nouvelle vie et d’un nouveau quotidien…

Bonjour Lucie, pouvez-vous vous présenter ?
Bonjour, oui bien sûr. En France, je suis originaire du bassin d’Arcachon. J’ai grandi là-bas, il y fait bon vivre. J’ai ensuite fait mes études à Bordeaux pour devenir dentiste.
Quant à Édouard, il a grandi à Toulon jusqu’à ses 13 ans. Puis il est parti vivre avec sa maman sur l’ile de la Réunion. Les tropiques ça le connait. Il est arrivé à Bordeaux en deuxième année de faculté dentaire où nous nous sommes rencontrés. On est maintenant tous les deux diplomés.

tahiti6

tahiti5

Pourquoi avoir pris la décision de quitter l’hexagone, tout juste diplômés ?
Avant de partir en Polynésie Française, nous avons fait 6 mois à la Réunion. La vie dans les îles nous a vraiment beaucoup plu. Le problème était qu’Edouard, ayant grandit là-bas, ne découvrait pas grand chose. Pendant nos études, on s’était toujours dit qu’on irait faire des remplacements à Tahiti. On avait envie de partir pour découvrir ensemble un nouvel endroit, une nouvelle culture, et surtout de venir voir les paysages paradisiaques de Polynésie. En se renseignant, tout le monde nous disait que c’était impossible de trouver du travail là bas. C’est compliqué, je l’accorde, mais pas impossible. Nous étions motivés, on a appelé presque tous les cabinets de l’île et on a fini par trouver des remplacements pour les vacances de Noël. On a pris un billet d’avion nous voilà aujourd’hui à Tahiti…

Pourquoi la Polynésie Française ?
La première réponse que je pourrais donner est « qui n’a pas envie d’aller à Tahiti ? ». Ses plages de rêve, tous ses noms qui nous font voyager : Bora Bora (appelée la perle du Pacifique), le monoï, les fleurs de tiare, les lagons aux mille bleus, les perles… c’est juste magnifique. De plus, avec notre profession, nous sommes vite bloqués au niveau administratif car nous soignons des gens.
On ne peut donc pas travailler dans n’importe quel pays sinon il faut des équivalences qui sont souvent compliquées. L’avantage ici, c’est que nous sommes en France (sans vraiment l’être). Le conseil de l’ordre nous autorise donc à exercer. Il faut juste remplir quelques formalités administratives.

tahiti9

Quelles sont vos activités là-bas ?
Ici il y a pleins de choses à faire surtout si on aime la mer. Par exemple le lendemain de notre arrivée, nous sommes allés faire du snorkeling dans le lagon, et en moins de 30 minutes nous avons vu des poissons de toutes les couleurs, deux requins pointes blanches et un banc de 15 raies léopards ! On en fait encore souvent ; On a passé nos niveaux de plongée (on en est au niveau 2). On s’est inscrit dans un club de rando.
Tahiti est assez montagneuse mais il faut partir avec des guides car la forêt est très dense. On a aussi un canoé, et ici, beaucoup de gens font du paddle. On a commencé le surf et quand il y a du vent on fait du kitesurf. Je me suis mise à la danse tahitienne, mon but étant de pouvoir faire le Heiva (fête traditionnelle polynésienne). Je vais y participer avec mon école.

Pouvez-vous nous décrire les archipels qui vous entourent ?
La Polynésie est composée de 5 archipels (Société, Marquises, Australes, Gambiers et Tuamotus) composés de 120 îles. La superficie correspond à celle de l’Europe. L’île principale est Tahiti, où l’on habite. On a eu la chance de faire Tetiaroa (ile de Marlon Brando), Bora Bora, Moorea et Rangiroa. La dernière étant le paradis de la plongée, on a eu la chance de nager avec les dauphins et de voir un grand requin marteau. Après, les autres destinations à partir d’ici sont les USA (pour venir, il y a une escale à Los Angeles), Hawaï, la Nouvelle Zélande et l’ile de Pâques (RapaNui).

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant ?
On adore !! le plus dur au début, c’est le coût de la vie. Il faut soit avoir des ressources financières avant d’arriver, soit avoir un travail. Après on le conseille vraiment. C’est unique. Il fait beau tout le temps. Je n’ai jamais mis de pull sauf pour aller au cinéma, où la climatisation est à fond.

« Les Polynésiens sont gentils, souriants, très aimables. La vie est vraiment dépaysante. Quand on se promène dans la rue, les femmes portent des couronnes de fleurs dans les cheveux, on entend parler tahitien et souvent un air de ukulélé flotte en fond »

Un petit mot sur les locaux…?
Les Polynésiens sont gentils, souriants, très aimables. La vie est vraiment dépaysante. Quand on se promène dans la rue, les femmes portent des couronnes de fleurs dans les cheveux, on entend
parler tahitien et souvent un air de ukulélé flotte en fond. Tout le monde se tutoie, c’est surprenant au début mais on s’y fait très vite. Ca respire la joie de vivre.
Ce qui est frappant également, c’est le nombre de personnes tatouées. Le tatouage tient une grande place dans la culture et cela se perpétue.
Des petits, des grands, sur le bras, sur le visage… Les gens en sont très fiers.

Sans oublier la fameuse perle de Tahiti ?
Effectivement, tout le monde en porte, que ce soit homme ou femme. Elles sont splendides. Les couleurs vont du gris au bleu marine en passant par le vert. Elles peuvent être rondes, en goutte, cerclées, baroques… Aucune perle ne ressemble à une autre et c’est ce qui fait son charme.

tahiti7

Retrouve t’on les plats de notre tendre France ?
Pas vraiment, les spécialités culinaires sont le poisson cru à la tahitienne, le fafaru (poisson fermenté dans l’eau de mer), le ma’a Tahiti (cochon cuit à l’étouffée sous terre), le uru (fruit de l’arbre à pain), le pain coco et j’en passe.

Un conseil à ceux qui voudraient suivre votre exemple pour s’installer ou pour quelques jours de vacances ?
Pour les gens qui souhaitent venir travailler en Polynésie, on vous conseille de chercher sur Tahiti. Les opportunités y sont plus nombreuses que dans les îles où on peut partir pour les vacances ou en week-end.
Quant aux voyageurs, profitez plutôt des autres îles qui sont magnifiques.
Elles représenteront plus la Polynésie de vos rêves, celle qu’on voit en photo dans les magazines. Tahiti a un gros potentiel mais qui n’est pas exploité ou très peu.
Notre mot de la fin est qu’il faut venir en Polynésie une fois dans sa vie et surtout visiter plusieurs iles qui sont toutes uniques.

tahiti4

tahiti8

tahiti3

extraitMM5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *