adrien1

Rencontre avec le skieur Français Adrien Théaux

Membre de l’équipe de France de ski alpin, Adrien est à 31 ans un sportif reconnu par ses pairs. Plusieurs fois vainqueurs de descentes en Coupe du Monde, il vit de sa passion pour la glisse… Actuellement au repos avant de reprendre prochainement sa saison sur un autre continent, nous l’avons rencontré pour savoir comme se passe le quotidien d’un sportif qui parcoure le monde au gré des différentes étapes…

Bonjour Adrien, peux-tu nous dire quand commence une saison pour toi, bien avant l’hiver en France ?
Oui, la saison se prépare dès le printemps, fin mai, avec l’entraînement physique entrecoupé de quelques stages de ski sur glacier en Europe, puis le ski attaque vraiment mi août avec un stage d’un mois au Chili et quelques fois à Ushuaïa pour trouver des conditions hivernales. Ensuite, les derniers détails se règlent en octobre sur le glacier de Tignes, puis au Canada juste avant les premières compétitions.

Y’a t’il un peu de place pour le tourisme dans ces déplacements ?
Les gens nous disent souvent, « quelle chance, vous allez à Ushuaïa », alors oui on a beaucoup de chance, mais malheureusement on ne visite rien du tout. Mais ça nous permet quand même de nous imprégner de la culture et de rencontrer les locaux.

Lors de la saison, c’est une compétition par semaine ?
Oui c’est exact, on attaque par le continent nord-américain avec le Canada et les Etats-Unis, puis on rentre sur l’Europe, pour aller en Italie, en Suisse, en Autriche, en Allemagne, puis un déplacement en Asie, en Corée du Sud pour terminer par la Norvège en Scandinavie.

Là encore, pas de place pour le tourisme ?
En compétition, nous avons encore moins de temps… Avec les années et l’expérience sur les compétitions, ça me permet de profiter à peine un peu plus.

adrien3

Prends-tu le temps de rentrer chez toi à chaque fois ?
Oui, chaque fois que nous revenons, je rentre chez moi à Val Thorens. Ça me permet de poser un peu mes valises et de me ressourcer. J’adore voyager, mais c’est toujours sympa de rester tranquille quelques jours.

Quelles sont tes étapes préférées ?
La plus belle étape pour moi est celle à Lake Louise au Canada, car le cadre est tout simplement magnifique. Nous logeons dans un
« Chateau » au bord d’un lac entouré d’un cirque montagneux avec des glaciers, dans une immensité de forêt. La nature à l’état pur et sauvage. J’aime beaucoup aller à Kitzbühel aussi, qui est une toute autre ambiance, car c’est la Mecque du ski ! C’est la piste la plus difficile du circuit, la plus mythique, et on termine la course dans une arène de 50 000 personnes avec une ambiance de stade de foot ! Et dans les rues c’est comme les fêtes de Bayonne pendant trois jours.

Quels sont tes villes préférées ?
J’adore Paris, c’est une ville splendide, avec une architecture magnifique. Innsbruck, en Autriche est une très belle ville aussi.

Voyager autant pour le sport est un rêve pour beaucoup de monde, mais n’est-ce pas usant sur le long terme ?
Ca l’est peut-être en fin de carrière, mais ce n’est pas du tout mon cas pour le moment. C’est vraiment une chance, et je crois que c’est vraiment quelque chose qui manque aux anciens.

Et pour les vacances, quelle est le genre de destination que tu privilégies ?
Pour mes vacances j’essaye de partir dans un endroit sans neige, sans montagnes, loin du monde du ski, quelques fois sur une île, avec quelques vagues si possible pour surfer.

Plutôt vacances tranquilles dans la nature ou hôtels haut de gamme ?
Cela dépend du choix des vacances au départ, visites ou relax pour souffler un peu. J’aime faire les deux.

adri4

adrien2

extraitMM5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *