natalia1

Rencontre avec la chanteuse argentine Natalia Doco

Vous avez sûrement déjà entendu parler de Natalia, cette sympathique chanteuse argentine à la voix envoûtante, qui surprend en nous racontant ses chansons en Français, Anglais ou Espagnol. Née à Buenos Aires, sa vie prend un tournant à l’âge de 20 ans, lorsqu’elle décide de quitter son pays d’origine pour le Mexique, où on la demande pour assurer des spectacles dans les grandes villes du Pays… Depuis, elle a parcouru le monde pour finalement poser ses valises… en France.

Bonjour Natalia, vous êtes née en Argentine, mais avez aussi vécu au Mexique, quels souvenirs gardez-vous des cette période ?
J’en garde évidemment de bons souvenirs. Ce sont des pays très différents, au niveau de leur postion tout d’abord, puisque l’Argentine est ancrée en Amérique du Sud, quand le Mexique se rapproche plutôt des Etats-Unis. Les cultures sont aussi très différentes, et L’Argentine a su conserver son côté traditionnel. Je garde aussi en tête deux autres voyages sur ce continent : l’Uruguay et le Brésil, qui sont vraiment des pays dans lesquels j’aimerais retourner un jour…

Après 6 ans au Mexique, vous avez donc décidé de venir en Europe, pour quelles raisons ?
En fait, c’était le rêve d’une amie à moi, et j’ai donc décidé de l’accompagner. à cette époque, mon père m’a offert ce voyage car je n’étais pas dans une bonne période… la fin du Mexique, le retour en Argentine… j’avais besoin de respirer…

Quels ont été les premiers pays que vous avez visités ?
Nous sommes arrivées en Espagne, puis nous sommes passées par Londres, Amsterdam, Bruxelles, et enfin la France.

Et finalement, vous avez décidé de rester en France ?
J’ai rencontré mon copain à Paris, Il m’a suivi à Barcelone, avant de finalement me demander de m’installer avec lui, à Paris.
Mon amie est également restée en France, à Bordeaux. Souvent, nous plaisantons, en nous disant que c’est la mémoire du futur qui nous a amené ici.

Parlons maintenant de vos chansons, est-ce un choix de chanter en Français, en Anglais, et en Espagnol ?
Non, ce n’est pas réfléchi. Quand j’écris une chanson, que je l’ai dans la tête, la langue me vient naturellement. Selon le sujet et les paroles, je vais chanter dans une langue ou dans une autre.

« Le Sri Lanka est tellement différent de tout ce que je connaissais. Sans savoir parler, nous étions si proches avec les locaux »

Vous travaillez en ce moment sur une chanson, dans une nouvelle langue justement, le Sri Lankais ?
Effectivement, je suis partie un mois au Sri Lanka avec mon copain, et ce pays m’a profondément marqué. Nous avons vécu quelques jours dans une famille locale, qui m’a appris une chanson… En rentrant en France, j’ai continué à la chanter, la jouer, et aujourd’hui, nous préparons même un clip avec les photos de ce magnifique voyage.

Quels souvenirs gardez-vous de ce pays ?
C’est tellement différent de tout ce que je connaissais. Sans savoir parler, nous étions si proches des locaux. Je repense par exemple à un moment particulier là-bas, puisqu’on y a fait le nouvel an. Nous nous promenions sur la plage, on a rencontré cinq pêcheurs qui nous ont invités à passer ce moment avec eux. C’était incroyable. On a chanté, avec leurs familles, un feu était allumé sur la plage.

A l’image de votre voyage au Sri Lanka, vous semblez aimer voyager vraiment simplement ?
Oui, par exemple là-bas, c’était sac à dos, découverte du pays en bus, en train, au contact de la nature et des locaux, à l’aventure. Je voudrais aussi aller en Indonésie, au Cambodge, au Vietnam et en Thaïlande…
J’aime aller au contact des gens, découvrir leur culture, leur façon de vivre…

D’autres endroits vous laissent de bons souvenirs ?
Oui, plus proche de chez nous, j’ai aussi beaucoup aimé la Sardaigne. Je trouve l’hiver trop long en France, et j’ai besoin de soleil

Pour terminer, parlons de votre pays d’origine, l’Argentine, vous aimez tout de même y retourner ?
Oui, et c’est vraiment un pays que je conseille. On peut trouver tellement de choses différentes… Au Nord Est, d’énormes cascades, la jungle, la terre rouge. Il y a aussi un désert (notamment un désert de sel) au Nord Ouest avec des peuples aborigènes qui vivent encore dans le respect des traditions, avec leurs lamas. Au sud, le spectacle est assuré par les icebergs, la Patagonie est incroyable, avec ses lacs immenses entourés de montagnes.
Il y a aussi les baleines, les pingouins à voir au Sud. Juste au Nord de Buenos Aires, il y a aussi un endroit que j’adore, appelé Córdoba, où l’on trouve des piscines naturelles dans la forêt. Enfin, Buenos Aires, les couples qui dansent le Tango dans la rue, les jeunes qui jouent au foot… J’aime ce côté chaleureux même si, comme pour toutes les capitales, c’est souvent la folie, tout le monde est énervé, pressé… Je préfère la nature, prendre le temps de vivre, découvrir de nouvelles cultures…

natalia2

natalia3

natalia5

natalia6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *