vietnam

Rencontre avec Antoine, installé à Ho Chi Minh City…

Bonjour Antoine, à quoi ressemblait ta vie en France avant ton départ ?
Bonjour, je suis originaire de Fécamp, une petite ville normande à côté du Havre. J’ai quitté cette région à l’âge de 5 ans pour m’installer avec la famille sur la Côte d’Azur, à Cannes. J’y suis resté jusqu’a l’obtention de mon baccalauréat, à 18 ans. Mon père travaillant dans l’import export avec notament le Vietnam, il a passé le plus clair de son temps dans ce pays, jusqu’à finir par s’y installer définitivement.

Tu l’as alors rejoint là-bas ?
Effectivement, le bac en poche, toute la famille a fait les valises et a tout quitté pour aller s’expatrier au Vietnam, à Ho Chi Minh City. C’est donc une histoire de famille et une envie général de tout quitter qui nous a poussés à quitter la France. Je ne cache pas que les premiers temps ont été difficiles. Un changement assez radical et rapide de culture, de quotidien, de langue… Mais l’aventure humaine que cela représentait alors que je venais de fêter mes 19 ans n’avait pas de prix.

banner_square_ruedasie

Que fais-tu désormais là-bas ?
Après 5 ans au RMIT (Royal Melbourne Institute of Technology), une université Australienne ayant installé un campus au Vietnam, j’ai d’abord travaillé dans le tourisme, puis je suis parti
1 an vivre à Malte, pour enfin retourner au Vietnam, où je travaille maintenant depuis 5 ans dans l’industrie de la construction navale.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant ?
Il ya cette sensation bizarre quand on passe la porte de l’aéroport à Ho Chi Minh City et quand vous decouvrez le Vietnam pour la première fois. D’abord, cette humidité oppressante qui vient vous tomber sur les épaules, et cette odeur si caractéristique du Vietnam. J’ai souvent et longtemps imaginé ce que serait mon arrivée, mais le Vietnam a cette particularité d’être inattendu… et l’inattendu et quelque chose que l’on vit au quotidien ici.
Prendre une averse en moto alors qu’il faisait 35 degrés et un grand soleil 5 minutes plus tôt. Voir passer une famille entière sur une moto. Voir des frigos, des télés, ou des animaux a l’arrière d’un scooter. Le Vietnam change de jour en jour, évolue d’heure en heure. Il y a 40 ans, le pays se remettait à peine d’une des guerres les plus importante de l’histoire, et maintenant ce pays devient un pôle économique vital de l’Asie du Sud Est. Ce pays ne cessera jamais de m’étonner.
Je me suis souvent dit que le Vietnam était comme une salle d’attente d’aéroport, où être en transit. Nous attendons tous notre prochain vol. Certains vols sont retardés, d’autre sont annulés. Dans cette salle d’attente, les billets sont échangeables. Pour certains, il y a une date, une heure et une destination sur le billet, alors que pour d’autres, ces billets sont toujours blancs.

Que pourrais-tu nous dire au sujet de ton nouveau cadre de vie ?
La vie en général, à Ho Chi Minh City, est plutôt agréable, le coût de la vie reste très abordable, malgré un gros taux d’inflation chaque année. La vie nocturne est très présente, et Saïgon est une ville idéale pour faire la fête, il y a des soirées presque tous les soirs, et encore une fois très abordables comparées à l’Europe. De nombreux club de sport sont créés régulièrement (beaucoup de club de foot pour expat, basket, baseball, rugby…) et énormément d’événements y ont lieu (color me run, Iron man, triathlon…).
De plus, avec le Cambodge, le Laos, la Thailande, les Philippines, la Malaisie, Singapour… à seulement quelques heures de vol, de nombreux voyages en court séjour à un prix très abordable sont permis. Ceci explique, je pense, la presence de nombreux backpackers qui peuvent faire le tour du Vietnam et de l’Asie très facilement.
Faisant parti d’une équipe de foot depuis mon arrivée au Vietnam, nous participons à 2 ou 3 tournois organisés partout en Asie (Cambodge, Thailande, Philippines, Singapour…)

« La beauté de la Baie d’Halong, les rizières et montagnes de Sapa, les plages de Nha Trang et Phu quoc, les forets de Dalat… »

Qu’a le Vietnam de si particulier à offrir ?
Le Vietnam est un pays magnifique du Nord au Sud. Le Nord, où il y a les 4 saisons, offre une experience complètement différente du Sud, en terme de mentalité mais aussi au point de vue de l’architecture. Le Nord offre des paysages montagneux alors que le Sud permet de mettre les pieds dans l’eau grâce à de nombreuses îles et plages.
Des destinations telles que la Baie D’Halong, Sapa, Hoi An, Nha Trang, Phu Quoc… peuvent se faire en 10 jours et on en prend plein les yeux. La beauté de la Baie d’Halong, les rizières et montagnes de Sapa, les plages de Nha Trang et Phu quoc, les forets de Dalat…
Malheuresement au fur et à mesure, l’empreinte architectural de l’époque colonial Francaise disparaît pour laisser place à des buildings de verre gigantesques au détriment de l’histoire. Des investissements colossaux immobiliers viennent se monter à Ho Chi Minh City.

Les environs de Sapa, avec leurs rizières en terrasses
Les environs de Sapa, avec leurs rizières en terrasses
L’île de Phu Quoc
L’île de Phu Quoc

« Le Vietnam permet une liberté de mouvement que l’on ne connaît pas en France »

Une expérience comme celle-ci donne t’elle envie de rentrer en France ?
Je pense que de façon générale, peu importe où on s’expatrie, il est toujours très difficile de revenir en France, et encore plus après avoir vécu plus de 10 ans au Vietnam. On apprend à vivre différement, à communiquer autrement… On découvre des choses que l’on aurait jamais vu en France. On rencontre des gens venus d’horizons divers, avec une histoire et un vécu.
Le Vietnam permet une liberté de mouvement que l’on ne connaît pas en France, et je pense que c’est cela qui rend le retour à la maison difficile. Le changement de vie est tellement radical que souvent les gens se sentent déboussolés.
Il ya aussi le fait que la crise et la situation actuelle en France et en Europe ne donne pas forcement envie de rentrer. D’un autre côté, le Vietnam a ses limites et il est important de se remettre en question et de voir d’autres horizons. Je rentrerai un jour oui, parce que quoi que l’on dise, on reste attaché a nos racines et notre culture, mais il ne faut surtout pas comparer la vie en France et au Vietnam. On peut vivre heureux et très bien sur ces 2 continents, mais simplement de manière différente. Chaque vie apporte autant d’avantages que d’inconvenients…

Pour terminer, quels sont les endroits et activités que tu conseilles aux touristes de passage ?
D’abord et bien entendu, profitez bien des massages. Ensuite, passez donc par le musée de la guerre. Il peut être choquant parfois mais très interessant et il permet d’ouvrir les yeux sur ce qui s’est passé pendant la guerre.
Faîtes aussi une petite visite de la poste centrale, et son architecture Eiffel.
Un peu plus loin, je vous recommande vivement de faire un tour dans le delta du Mekong. On prend le bus le matin, puis on passe la journée en visite guidée dans le Delta. Un peu de bateau, visite de petites usines locales, du vélo, on mange bien…
Pour terminer, ne partez pas sans vous être rendus au marché de Ben Thanh, en plein centre du quartier 1.
C’est un très grand marché couvert où on trouve de la nourriture, du thé, du café, des babioles, des vêtements, des fruits…

Les dunes de Mui Ne
Les dunes de Mui Ne

banner_square_ruedasie

extraitMM5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *