Réserve naturelle de la baie de Suncheon, au coucher du soleil

La Corée du Sud en famille

Par Eve, blogueuse à Nos Racines sur 4 Continents

Il y a deux mois à peine, je m’envolais vers la Corée du Sud avec mon mari et notre petite dernière, alors âgée de 20 mois. C’est une opportunité professionnelle qui nous a conduits dans ce pays encore préservé du tourisme de masse. Après quatre journées à Séoul, pendant lesquelles nous avons alterné entre nos obligations de congressistes et les attraits touristiques de la capitale, nous avons décidé de partir en road-trip vers le sud du pays.

mm6_coree-voyage

En quinze jours, nous avons enfilé près de 2000 kilomètres sur la route afin de découvrir différentes régions du « Pays du matin calme ». Outre Séoul, notre itinéraire s’est divisé en neuf grandes étapes, en formant une boucle de l’ouest vers l’est, du village traditionnel de Jeonju à la région d’Andong, en passant entre autres par la baie de Suncheon et la ville de Busan. Bien que la Corée du Sud soit un petit pays, chacune de ses régions se distingue des autres et possède une personnalité bien affirmée. À la fois traditionnelle et moderne, rurale et urbaine, discrète et tapageuse, la Corée du Sud est le pays des contrastes… Malgré tout, un fait demeure stable partout : l’accueil chaleureux des Coréens.

Nos premières impressions en Corée du Sud

Dès notre arrivée en Corée du Sud, nous avons senti que nous étions très exotiques aux yeux des Coréens. Ces derniers cherchaient à engager la conversation avec nous, nous photographiaient et offraient des cadeaux (bonbons, jouets) à notre fille. Si nous avons été en mesure de nous débrouiller la plupart du temps en parlant anglais à Séoul, ce fut très différent en dehors de la capitale. Dans les petites villes et en campagne, la carte des restaurants et les panneaux de signalisation étaient seulement écrits en hangeul, le système d’écriture coréen. Heureusement, nous n’avons eu que de belles surprises dans les restaurants coréens, où nous avons goûté des plats variés et savoureux, très différents d’une région à l’autre. Outre le célèbre kimchi et l’expérience incontournable d’un barbecue coréen, nous avons aimé goûter le bibimbap de Jeonju, le saengseonhoe (poisson cru en lamelles) populaire sur la côte, ainsi que les pâtisseries à base d’haricot rouge de Gyeongju. Amateurs de plats épicés, nous n’avons pas été déçus par la cuisine coréenne, qui est colorée et qui se décline en plusieurs petits plats (banchan). Un régal à la fois pour les yeux et les papilles !

Partout où nous sommes allés, les Coréens étaient très accueillants. Ils cherchaient à nous aider et à nous expliquer leurs coutumes avec patience, nous souriaient et entraient facilement en contact avec nous. Même lorsque nos choix les surprenaient ou les faisaient rire, comme l’idée de conduire nous-mêmes lors d’un premier voyage dans le pays, ou de vivre l’expérience d’un séjour dans un temple bouddhiste, ils ne cherchaient jamais à nous faire changer d’idée et faisaient tout en leur pouvoir pour nous aider à réaliser nos projets. Malgré tout, bien que les Coréens aient toujours été adorables lorsque nous les rencontrions dans la rue, ces derniers se transformaient radicalement derrière un volant, en faisant preuve d’impatience et d’agressivité. À croire qu’il existe deux types de Coréens : ceux qui conduisent et les autres !

Nos coups de cœur en Corée du Sud

Nous sommes rentrés profondément marqués de notre voyage en Corée du Sud, un pays qui a tenu nos sens en éveil sans relâche. Comme dans tout séjour à l’étranger, certains lieux ont été plus marquants que d’autres et figurent parmi les plus beaux souvenirs de nos voyages en famille. Ce fut le cas dans la ville de Boseong, où nous avons eu la chance de visiter une plantation de thé et d’admirer ses milliers de théiers à flanc de colline. Nous avons également adoré notre longue balade dans la réserve naturelle de la baie de Suncheon, à observer plusieurs oiseaux dans un décor absolument magnifique. À Busan, c’est notre visite du marché de Jagalchi qui nous a particulièrement séduits. Après avoir déambulé au cœur du marché, où de nombreux poissons et fruits de mer sont vendus, fraîchement pêchés, nous avons pu goûter nos achats au deuxième étage, dans un petit restaurant aussi animé que sympathique.

Boseong, en route vers la plantation de thé
Boseong, en route vers la plantation de thé

Bien que nous ayons eu la chance de visiter plusieurs villages traditionnels (notamment Jeonju et Hahoe), nous avons eu un véritable coup de cœur pour celui de Yangdong, où les habitations d’antan sont entourées de végétation sauvage et de fleurs de lotus. Non loin de là, à Gyeongju, nous avons été fort impressionnés par les tumuli, ces tombeaux royaux recouverts de verdure et qui forment des bulles vertes qui semblent flotter en plein cœur de la ville.

Parc des Tumuli, devant la sépulture Cheonmachong
Parc des Tumuli, devant la sépulture Cheonmachong
Le village de Yangdong, entouré de fleurs de lotus
Le village de Yangdong, entouré de fleurs de lotus

Malgré toutes ces découvertes incroyables, c’est probablement notre séjour à Haeinsa qui nous a le plus profondément touchés. Il s’agit d’un temple bouddhiste inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, où nous avons pu vivre l’expérience d’un Temple Stay. Ce programme d’expérience culturelle vise à faire connaître le bouddhisme coréen et à démystifier la vie des moines. Pendant notre séjour de 24 heures dans ce temple, nous nous sommes sentis privilégiés de pouvoir pénétrer, voir, participer, à ce monde qui échappe généralement aux regards extérieurs, à l’écart de la modernité qui nous entoure chaque jour. Au-delà de son intérêt historique et culturel, le site est situé au cœur des montagnes, dans un cadre naturel composé de conifères et de feuillus. L’endroit parfait pour la détente et le recueillement!
Bref, notre séjour en Corée du Sud fut une expérience riche en découvertes qui nous laisse sur notre faim. Nous avons quitté les lieux en ayant une seule idée en tête : y revenir au plus tôt!

Un des bâtiments du temple Haeinsa
Un des bâtiments du temple Haeinsa
Un bibimbap, plat coréen typique
Un bibimbap,
plat coréen typique

Extrait de MayMag N°6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *